John Dew est né à Santiago (Cuba) en 1944. Son père était diplomate britannique. Il a fait ses études d'Histoire de l'Art à New York et est venu en Allemagne en 1967. Il y a commencé à travailler comme décorateur au théâtre. Il a réalisé sa première décoration d'opéra à Durban, Afrique du Sud (Die Zauberflöte). Au Stadttheater d'Ulm (RFA) il a réalisé sa première mise en scène, suivie ensuite de nombreuses autres dans différentes villes d'Allemagne. Un événement internationalement reconnu a été Der Ring des Nibelungen de Richard Wagner à Krefeld/Mönchengladbach.

De 1982 à 1995 John Dew a assuré la direction artistique de l'Opéra de Bielefeld. Un nombre important de premières mondiales et de premières présentations allemandes, de même que de mises en scène d'opéras des années vingt interdits par les nationaux-socialistes ont fait de Bielefeld un des opéras les plus intéressants d'Europe. La redécouverte d'opéras oubliés du 19ème et du début du 20ème siècles ont été la marque distinctive de son travail à Bielefeld.

En dehors de son travail à Bielefeld, John Dew a été invité pour assurer des mises en scène à de nombreuses et importantes maisons d'opéra d'Europe. Pour n'en nommer que quelques unes : à la Staatsoper de Hambourg entre autres Hamletmaschine de Wolfgang Rihm et Aida ; à Berlin (Les Huguenots de Meyerbeer et Faust Gounod). Par ailleurs il a travaillé à la Staatsoper de Suttgart, la Deutsche Oper am Rhein à Düsseldorf, à l'Opéra de Zurich, l'Opéra Comique à Paris et la Staatsoper à Prague. En ce qui concerne Leipzig, il y a mis en scène un cycle Mozart et, tout dernièrement, Pelleas et Melisande. Son premier travail à l'Opéra de Vienne a été I Puritani de Bellini. Au Royal Opera House Covent Garden à Londres Dew a mis en scène Les Huguenots de Meyerbeer. Sa première mise en scène en Amérique a eu lieu au Grand Opéra de Houston.

Entre 1995 et 2001 John Dew a été Directeur Général du Théâtre de Dortmund. A ce sujet, le critique de théâtre Ulrich Schreiber écrit dans le Opernwelt: « Opéra de l'Année – en relation entre Etat, courage de pièces de répertoire et résultat artistique : Opéra de Dortmund » Le programme ne comprend pas seulement les œuvres connues, mais l'accent est mis sur des premières mondiales et nationales. Ainsi un cycle « d'opéras français » présente des œuvres oubliés du répertoire français et des opéras de Halévy, Chausson, Roussel, Berlioz, Meyerbeer et Bloch y ont été joués, pour la plupart pour la première fois en Allemagne. Le diptyque Louise et Julien de Gustave Charpentier – la mise en scène d'adieu de John Dew – a remporté un spectaculaire succès.

John Dew est Directeur Artistique du Staatstheater Darmstadt.

John Dew est un officier dans l´ordre des Arts et des Lettres.